Communiqués Echo des bahuts

 Message à l’adresse de la communauté du lycée Bartholdi : élèves, parents, enseignants, personnels

 

Jeudi 11 mars 2021 un très grave incident a eu lieu au lycée Bartholdi : un élève a agressé plusieurs personnels de l’établissement dont la proviseure. Des coups ont été portés et des personnels sont en arrêt pour des durées de plusieurs jours. Nous tenons à leur témoigner tout notre soutien et notre solidarité.

Nous refusons toute forme de violence que ce soit entre élèves ou entre élèves et personnels. Le lycée est un lieu d’éducation où chacun doit se sentir en sécurité.

C’est parce que nous voulons un climat serein que nous tenons à préciser les circonstances de cet incident. L’élève impliqué venait d’apprendre qu’il allait être exclu du lycée. Comme d’autres élèves, il avait commis plusieurs écarts concernant le règlement intérieur ce qui a conduit à un conseil de discipline et à son exclusion. Toutes ces sanctions étaient normales et justifiées.

Cela dit, nous n’acceptons pas l’idée qu’un événement comme celui-ci soit une fatalité. Nous souhaitons que notre lycée fasse tout pour accompagner au mieux les jeunes dans leur scolarité. Nous savons que de nombreux élèves sont heureux d’être à l’école mais bien trop sont affectés dans des filières qu’ils n’ont pas choisies. Nos élèves n’ont plus la possibilité d’aller voir une assistante sociale ou un conseiller d’orientation. Ils n’ont plus la possibilité d’aller voir une personne en capacité de les écouter, de les encourager et de les conseiller, ce que faisait notre collègue APS (agent prévention sécurité).

C’est pour cela que pour l’avenir du lycée et celui des élèves nous vous demandons de nous aider à obtenir :
- le retour d’une assistante sociale à plein temps car le poste est vacant depuis la rentrée de septembre.
- la présence des Psys-EN (conseillères d’orientation) chaque jour au lycée (un seul poste au lieu de deux depuis la rentrée de septembre).
- le remplacement systématique des AED (surveillants) pour permettre une ambiance apaisée.
- le remplacement de notre collègue APS (agent prévention sécurité) absente depuis décembre.

Tout cela doit nous permettre d’aider tous les élèves à surmonter leurs difficultés et à envisager un avenir.
Nous voulons le meilleur pour la jeunesse de notre territoire délaissé par les institutions.